L

Des astronautes testent un faisceau de puissance sur une station spatiale

Les ingénieurs du Naval Research Lab ont développé une antenne redresseuse électroluminescente, baptisée LEctenna, et l’ont couplée à une boîte de signal sans fil modifiée comme celles utilisées dans les maisons pour émettre des signaux de réseau sans fil. L’antenne capte le signal et le convertit en petites quantités de lumière et de courant – une démonstration du rayonnement de puissance.

NRL a fait construire une installation similaire et l’a envoyée à la Station spatiale internationale. L’objectif était double: il prouvait le concept du rayonnement de puissance dans l’espace, mais l’objectif principal était en tant que projet STEM d’inspirer les étudiants. Il s’agit d’une conception simple et relativement peu coûteuse qui convertit les ondes électromagnétiques en énergie électrique qui peut être construite par les étudiants.

L’astronaute de la NASA Jessica Meir montre comment la LEctenna, une antenne redresseuse électroluminescente construite par le U.S.Naval Research Laboratory, convertit les ondes électromagnétiques en courant électrique sur la Station spatiale internationale.NASA

«LEctenna était un moyen génial de sensibiliser le public», explique Elias Wilcoski, physicien chercheur au LNR. «Nous voulions montrer aux étudiants que c’est une technologie qu’ils peuvent faire eux-mêmes. Si nous pouvons les enthousiasmer à ce sujet et les rayons solaires et électriques de l’espace, nous pouvons aider à attirer plus de scientifiques et d’ingénieurs dans les domaines pour assurer la viabilité de notre avenir. »

«Nos collaborateurs de NRL ont déjà commencé à étudier le large éventail d’applications possibles pour cette technologie», explique Jessica Meir, astronaute de la station spatiale. «Ils pourraient trouver des moyens de recharger sans fil des appareils mobiles ou d’alimenter à distance des drones. Mais l’une des applications les plus intéressantes dans lesquelles ils se penchent est les panneaux solaires basés dans l’espace. « 

Dirigés par l’ingénieur en électronique Paul Jaffe, les chercheurs du NRL étudient le rayonnement solaire et électrique de l’espace comme source d’énergie propre pour une variété d’applications militaires et civiles.

«Certaines personnes connaissent peut-être la transmission de puissance, par exemple pour leur brosse à dents, ou pour mettre leur téléphone sur un chargeur», explique Jaffe. « Ce qui est vraiment excitant, c’est que l’énergie peut être envoyée sans fil sur des distances beaucoup plus grandes. »

L’espace solaire utilise simplement des panneaux solaires dans l’espace pour récolter l’énergie du soleil, où la collecte des rayons ne serait pas affectée par les nuages ​​ou autres interférences. L’énergie serait acheminée vers la Terre, à quel point elle serait convertie par un appareil comme LEctenna en énergie utilisable.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut